Mémoire de philosophie – La Tonalité

Couverture 1Travail de recherche sur un rapport entre phénoménologie et neurosciences, par une conception de l’esthétique musicale.

Sous la direction de M. Cédric Brun. Soutenance : juin 2014.

Développement et travail autour d’un concept : La Tonalité, entendue non au sens musical strict, mais comme une nouvelle façon d’appréhender le rapport au monde.

 

Introduction :

La scène se passe dans un salon : c’est une soirée entre amis. L’un d’eux s’en va, et l’atmosphère entière s’en trouve changée…
Plus de batterie sur mon baladeur. Sans musique, la fin du footing va être plus difficile…
Ce matin, rien ne va, la chaleur m’agresse, les gens font du bruit. Le téléphone sonne : une bonne nouvelle, je vais être tonton ! Je souris aux passants, et le soleil luit.
Qu’est-ce qui change, dans ces trois scènes ? Quelle peut bien être cette propriété de l’existence qui altère, en un instant, l’ensemble du monde ? Dans la première, c’est comme si la personne qui est partie portait une certaine couleur, comme un instrument dans un orchestre. Pour ce qui est de la seconde, tout coureur a déjà connu cette sensation, en course, d’un regain d’énergie à l’écoute d’un morceau, qui semble provenir directement de la musique. Et même celui qui marche dans la rue accordera souvent son pas au rythme de la musique qu’il écoute. Enfin, qui n’a jamais vu sa journée s’illuminer – ou s’assombrir – brusquement, juste parce qu’un élément nouveau est survenu ?

C’est bien notre perception du monde qui change, à chaque fois. Mais ce changement n’est pas extérieur à nous, on le sent au contraire nous affecter de l’intérieur. Ce que nous abordons semble directement de l’ordre de l’esprit, et même de l’esprit en tant qu’il est dans le monde. Dans le premier exemple, il est même actif dans le monde, car le fait qu’une personne soit là ou non change quelque chose du monde. Dans les deux autres, il est affecté par le monde. Les scènes que nous avons évoquées appellent donc, apparemment, une analyse de l’esprit dans le monde, de leurs rapports réciproques.

L’analyse qui va suivre se propose d’étudier ces rapports, à partir de l’idée que l’on rencontre dans le deuxième exemple, que la musique a quelque chose à voir avec l’esprit. Le concept central sera celui de tonalité. Nous précisons tout de suite qu’il ne s’agira pas de la tonalité telle qu’elle est entendue, historiquement, en théorie musicale, mais qu’elle sera comprise dans un sens étendu, que nous prendrons soin de définir. Sans trop en dire pour l’instant, peut-être la musique nous donnera-t-elle une clé de compréhension de ce que nous sommes, du moins, du rapport que nous entretenons avec le monde.

 

Télécharger ici l’intégralité du texte : Tonalité – Mémoire Y Deret

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s